Quel recours : fidéliser ou prospecter ?

Les actions de prospection et fidélisation ne résultent pas toujours d’un coup de maître. Pour améliorer l’efficacité des actions, il faut d’abord remettre en cause les meilleures performances commerciales. Focus sur la prospection et fidélisation à succès.

Les pertes inévitables de clients

Déjà il faut revoir l’importance de la prospection et de la fidélisation. L’objectif est simple : comme chaque année de nombreuses entreprises ou commerces perdent un certain pourcentage de leurs clients. Certains se désintéressent de la virtualité tandis que d’autres se détournent complètement de la communication papier. Ils omettent le fait qu’une simple impression étiquettes boutiques peut faire la différence lorsque leur marque est en stade de promotion. Sans doute, il faut agir ni plus ni moins, en visant de nouveaux clients ou bien en faisant consommer plus à ses clients actifs actuels. Le pourcentage est en moyenne 5 à 10 % par an.

Déterminer les problèmes liés à cette disparition des clients

Les clients perdus ont dû rompre la relation et consommation chez l’établissement, parce qu’ils ont relativement préféré d’autres fournisseurs. Certains ont fait faillite tandis que d’autres ne souhaitent plus avoir affaire avec l’entreprise en question. Les mécontentent, l’insatisfaction, la qualité de service qui s’est métamorphosées, beaucoup de facteurs sont en cause. Mais en somme tout cela résulte la disparition des clients. Certains privilégient les enseignes qui ont particulièrement marqué leur esprit. L’établissement qui mise sur des marquages aussi simples qu’une impression étiquette boutiques fera l’objet de beaucoup d’attention en comparaison avec les autres entreprises qui privilégient l’abstraction du papier dans sa stratégie de communication.

Fidéliser ou prospecter : maintenir le petit plus

Pour prospecter comme pour fidéliser, il n’y a pas de solution miracle. Il faut avoir du bon sens et se poser les bonnes questions avant d’agir mais également lors de sa phase de promotion. Comme quoi qu’est-ce qui manquait aux anciens clients à tel point qu’ils ont préféré consommer ailleurs ? Si les offres promotionnelles ou les cadeaux d’affaires n’ont pas été alléchants, il vaut mieux changer de tact et privilégier de nouvelles goodies insolites comme le pin’s personnalisé. L’important est d’être à l’écoute de ces clients pour ne perdre aucun de ces clients mais également observer l’environnement où les prospects évoluent. Même si cela peut paraitre impossible, lorsque l’entreprise adopte une bonne technique de vente, faire libres cours aux questions ouvertes, répondre efficacement aux objections, elle réduit systématiquement le risque de disparition de ces clients voire même une possible augmentation de ces derniers. Le petit plus fera d’une entreprise l’as de la vente dans son secteur d’activité.

Récupérer ses anciens clients : un coût réduit

Prospecter peut être la solution à cette fuite aussi inévitable qu’elle est ! Remplacer les clients perdus par de nouveaux clients. Cela parait tellement simple : cela est facile à dire mais dans la pratique c’est un tout autre défi. Cependant, la majorité des personnes qui ont dû quitter son fournisseur, soit près de 68 %, est parvenue à cette idée faute de manque de contacts. Le problème n’est pas centré toujours sur le prix et le produit. A cela, il faut croire que la fidélisation coûte deux fois moins cher que la prospection. D’où c’est plus simple et peu onéreux d’effectuer des relances, de remettre des cadeaux d’affaires à ces anciens clients. Il faut juste veiller à l’amélioration de la rentabilité des actions. Au lieu d’offrir des autocollants que les clients ne risquent pas d’apposer quelque part, remettre un pin’s personnalisé sera beaucoup plus impactant, surtout pour les cibles qui adorent les objets de collection.

Economie-Commerce
Show Buttons
Hide Buttons