Quelle est la durée maximale d’un contrat de travail intérimaire ?

Le travail intérimaire présente de nombreuses opportunités pour les entreprises qui y ont recours. Avantageux, il est tout de même strictement encadré par la loi. Des conditions entourent notamment son utilisation et des règles particulières s’appliquent au contrat qui en naît.

Concrètement, le contrat de travail intérimaire n’a pas vocation à s’étendre indéfiniment. Une durée maximale variable y est notamment imposée suivant les cas. Notre guide présente notamment l’essentiel à retenir sur la durée maximale d’un contrat de travail intérimaire.

Lire également : Les plus grandes marques d’horlogerie française

La limitation de durée : principe cardinal du contrat de travail intérimaire

Il est important au début de ce guide de revenir sur certaines notions importantes. Le contrat de travail intérimaire est un acte juridique particulier. Il lie un travailleur intérimaire et une entreprise de travail intérimaire.

La loi fixe un grand nombre de situations dans lesquelles il est possible de se servir de ce contrat. Ce dernier n’est toutefois pas exploitable dans toutes les situations. Sa conclusion est notamment impossible dans certaines conditions.

A lire aussi : Bien choisir son prêt d’argent pour éviter le surendettement

Le contrat de travail intérimaire n’est pas un CDI. Il n’est également pas un CDD. La notion de l’intérim impose une limite de temps aux effets que produit le contrat intérimaire. Une durée maximale doit notamment être respectée lorsque ce type de contrat est conclu. Il est important de s’y conformer, sous peine que l’acte ne soit requalifié en un autre type de contrat.

Les dispositions de la loi sur la durée maximale d’un contrat de travail intérimaire

Très peu d’entreprises maîtrisent de manière expresse, la législation autour du contrat de travail intérimaire. Les règles émises par la loi à ce sujet sont notamment inconnues, voire floues pour certains.

est la durée maximale d'un contrat de travail intérimaire

Ce qu’il faut simplement retenir, c’est que la définition de la durée d’un contrat de travail intérimaire est laissée à la libre appréciation des contractants. Les contrats de ce type exploités sur le territoire possèdent ainsi des durées différentes.

L’apport de la loi consiste en une imposition de durée maximale d’exécution du contrat de travail intérimaire. Cette limitation varie notamment par ailleurs en fonction des motifs pour lesquels l’acte juridique est conclu. De manière concrète, la durée maximale d’un contrat de travail intérimaire peut s’étendre sur 9 mois, 18 mois ou encore 36 mois.

Une limitation classique de 18 mois

En général, le contrat de travail intérimaire possède une durée maximale de 18 mois. Cette durée est considérée comme le principe, car la plupart des cas de conclusion de ce contrat particulier entrent notamment dans ce champ de limitation. Plus concrètement, 7 situations fréquentes imposent cette durée maximale.

Un contrat de travail intérimaire ne peut notamment pas excéder cette durée lorsqu’il intervient dans le cadre du remplacement d’un non-salarié, ou d’un salarié absent, suspendu, à temps partiel, etc. La conclusion du CTI dans le cadre d’un accroissement temporaire de l’activité ou d’un travail saisonnier est également soumise à une durée maximale de 18 mois.

Une durée maximale de 9 mois dans deux motifs

Il n’est pas exclu que le contrat de travail intérimaire dure moins de 18 mois. Une limitation de 9 mois est notamment imposée dans 2 situations. Lorsque le CTI est exploité pour des travaux urgents, ou pour couvrir l’attente d’un travailleur en CDI, il doit au plus s’étendre sur 9 mois.

Une durée maximale de 24 mois pour trois motifs

Parfois, l’exécution du contrat de travail intérimaire implique un déplacement à l’étranger. Dans ce genre de situation, il ne peut pas durer plus de 24 mois. La même durée maximale est imposée lorsque la conclusion du contrat fait suite au départ d’un salarié dont le poste n’a pas fait l’objet de suspension définitive.

Une durée exceptionnelle de 36 mois

La plus grande durée maximale que peut couvrir un contrat de travail intérimaire est de 36 mois. Cette limitation n’est exploitée que dans les cas où le CTI est conclu pour motif d’apprentissage. La loi autorise dans cette situation que le contrat puisse s’étendre sur 36 mois.

Si jusqu’ici, vous ignoriez la durée d’un contrat d’intérim, cet article vous a certainement assez renseigné à ce sujet.

Business