Quelle assurance auto tous risques prendre ?

Souscrire une assurance pour votre automobile est le meilleur moyen de vous offrir quelques garanties de circulation. En France, vous ne pouvez pas conduire un véhicule sans qu’il ne soit assuré. Cependant, il existe trois types d’assurances auto tous risques auxquelles vous pouvez souscrire vous pour votre voiture et votre protection. Découvrez ici l’assurance auto tous risques que vous pouvez prendre pour votre protection et celle de votre automobile.

L’assurance auto tierce simple

L’assurance auto tierce simple est un modèle d’assurance auto qui favorise moins de dépense. Ce type d’assurance auto est conseillé dans le cas où votre voiture à une faible côte à l’argus auto. Certes, cette assurance auto ne couvre pas tous les risques liés à l’utilisation des véhicules. Mais vous avez au moins une prise en charge de certains risques de la part de l’assureur. Ce qui n’est pas conseillé pour les véhicules de première jeunesse.

A voir aussi : Acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire

En effet, l’assurance auto tires simple est la moins chère de toutes les assurances auto tous risques. Elle prend en compte seulement les dégâts matériels et corporels que vous pouvez causer aux autres. Vous pouvez choisir ce type d’assurance auto si vous avez un budget limité. Bien entendu, vous ne pouvez pas jouir des mêmes privilèges que celui qui souscrire à une assurance auto plus élevée. De plus, elle est la mieux conseillée si vous avez une automobile qui fait déjà 10 ans d’utilisation. Les cotisations annuelles sont moins et les indemnités sont tout aussi acceptables.

L’assurance auto tiers confort

L’assurance auto tiers confort est une évolution de l’assurance auto tierce simple. Elle offre plus d’avantages que cette dernière, mais à un budget plus élevé. Avec ce type d’assurance auto, vous avez non seulement la garantie de l’assurance auto tierce simple, mais aussi d’autres telles que la garantie :

A lire aussi : Hybride rechargeable : une niche fiscale ou une voiture écologique ?

  • bris de glace ;
  • vol ;
  • incendie ;
  • attentat ;
  • sur les catastrophes naturelles et technologiques.

Vous pouvez choisir de souscrire à cette assurance auto si vous avez un budget élevé. Ceci vous permettra d’être plus en sécurité en circulation et de dépenser moins en cas de dommage. C’est l’assurance auto qu’il faut pour une voiture qui semble vieille ou qui n’est pas de première jeunesse. Généralement, il est préférable de passer à cette assurance auto dès lors que vous véhicule fait 5 ans d’utilisation. Les prix avec ce type d’assurance auto sont proportionnels aux services qu’elle offre. Chaque année, vous payez donc un tarif qui vous permet d’avoir une indemnisation à la hauteur de votre assurance auto.

L’assurance tous risques

L’assurance auto tous risques englobe tous les privilèges des deux autres types d’assurances auto. De plus, elle offre plus davantage que les assurances auto tierces et vous donne plus de garanties en circulation. Avec ce type d’assurance auto, vous avez la garantir sur tous les accidents de circulation. Aussi, vous avez une prise en charge de tous les dommages causés à votre automobile suite à un accident.

Que vous soyez responsable ou pas, que vous soyez en circulation ou à l’arrêt, cette assurance couvre toutes les charges. Cependant, elle a un tarif plus élevé et est conseillée pour les véhicules de première jeunesse. Lorsque l’achat de votre voiture est fait suite à un crédit, il est préférable de souscrire une assurance auto tous risques. De cette façon, vous avez la certitude d’une réparation intégrale en cas de sinistre. Bien que vous devez encore rembourser le crédit, votre assurance vous permet de vous soucier moins des dommages possibles.

Vous pouvez passer à une assurance auto moins chère au fur et à mesure que votre voiture vieillit. Plus les années d’utilisations passent, plus les automobiles perdent de la valeur. Il est alors important de tenir compte de cet aspect pour faire les cotisations annuelles d’assurance. Vous devez évoluer à chaque fois le tarif de votre assurance en fonction des indemnisations. Celle-ci ne doit pas être plus élevée que votre cotisation annuelle.

Auto