Sydney : Ikea dévoile son plus petit magasin au monde, totalement digital et sans caisse

À seulement trois jours de l’inauguration du magasin du Paris Madeleine, Ikea a encore frappé fort en ouvrant son plus petit magasin au monde à Sydney. L’inauguration s’est déroulée le 03 mai 2019 et l’espace est en réalité un showroom destiné à l’exposition. Le magasin va disposer de plusieurs outils numériques permettant de réaliser des présentations de haute facture à une clientèle toujours plus férue de technologie.

Sydney, après Londres et New York

Après Londres et New York, le géant suédois a choisi Sydney pour son nouveau magasin de petite taille. C’est un espace situé au Warringah Mall, un centre commercial localisé au nord-est de la ville. Lors de son lancement, plusieurs médias se sont penchés sur le sujet et beaucoup ont tenu à relever l’absence de boulettes de viande et des sacs Ikea emblématiques. Il faut dire que le géant suédois a plutôt misé sur une batterie de services dans cet espace de quelques centaines de m². Il ne s’agit pas d’un espace où les clients vont venir acheter des produits, mais plutôt d’un espace d’exposition et surtout de conception. Pour cela, Ikea met à disposition des clients plusieurs outils numériques.

Une offre entièrement numérisée

Dans ce nouveau micro magasin, l’offre se limite à la chambre et à la cuisine. Par la suite, les clients vont imaginer avec les designers le type d’aménagement qui leur convient le plus, notamment au niveau des placards. Ils pourront ensuite commander leurs produits à partir d’un écran pour être livrés directement à domicile. Ce nouveau magasin d’Ikea a été baptisé Ikea Home Planning Studio, un outil déjà présent dans d’autres pays et qui connaît aujourd’hui un franc succès. Le géant suédois entend surtout revisiter l’expérience traditionnelle afin d’offrir plus de possibilités en aménagement de magasins à une clientèle beaucoup plus diversifiée.

Notez que l’utilisateur est surtout invité à réserver son expérience en ligne à l’avance. Ceci est une option payante à 99 dollars australiens, soit environ 60 euros. Sur le mur virtuel, les produits disponibles en libre-service sont reproduits et ils peuvent être ajoutés à un panier virtuel qu’il faudra ensuite valider via un QR Code. Autre particularité du concept : pas de caisses traditionnelles, mais une simple validation des achats et un paiement via smartphone. Pour le personnel, il est équipé de tablettes et propose des solutions d’aménagement personnalisées pour chaque client.

Web/Hi-tech
Show Buttons
Hide Buttons