Comment envoyer un message sur pronote ?

ultra simpleJe reviens cet article parce qu’il est temps de demander pour l’année prochaine, de mettre le lien livre dans la poubelle. Remplacez le carnet de liens par un outil contrôlé à partir du smartphone (ou PC), envoyez un message à tous les parents aussi simple que vous enverriez un SMS à un ami, regarder en direct sur leur téléphone, que les parents ont vu le message, plus besoin de mettre des mots sur la page, les photocopier, les couper, faites-les coller, vérifier les signatures… Ça ne te tente pas ?

Dans mon école, ma petite école rurale avec des parents sous-équipés, ça fait plus de 2 années scolaires complètes que nous avons utilisé Classroom et plus de cahier à reliure papier. Classroom, c’est le programme qui nous a révolutionné le cahier de liaison :

A lire également : Comment on écrit une lettre amicale ?

Petit par hasard, j’ai rencontré en février 2017 l’annonce d’une nouvelle application créée par une petite startup française : Classroom. C’est un outil web petit, gratuit, simple et léger qui fournit énergie pour la communication des parents de l’école.

Vous me direz qu’il ressemble à ce que nous faisons déjà avec un blog ou un ORL. Vrai. Mais ce que j’ai aimé dans Classroom était :

A lire en complément : Comment savoir si mon ex souffre ?

  • C’ est très simple pour le professeur. Beaucoup plus simple qu’un blog (ou ENT). Il n’y a pas quinze menus. On s’inscrit, ça marche, c’est stupide comme du chou. C’est vraiment le grand de l’application par rapport à d’autres solutions.
  • C’ est très simple pour les parents. L’ outil est vraiment intuitif. Il y a peu de menus. Il n’y a pas besoin d’instructions d’utilisation, les parents voient immédiatement ce que c’est !
  • C’ est gratuit pour tout le monde sur l’interface web (via PC ou smartphone )
  • Pour les enseignants, il y a aussi une application gratuite qui peut être téléchargée pour iPhone ou Android.
  • tous les parents peuvent utiliser Classroom gratuitement depuis leur téléphone ou PC via la version web, avec toutes les fonctionnalités de l’applicationLes parents peuvent également télécharger l’application, et c’est gratuit pour eux aussi. MAIS ils n’ont pas accès à tous vos messages dans l’application (seulement le dernier). Ils peuvent toujours, via cette application, envoyer une demande à l’enseignant (retard, absence, demande de rendez-vous), lire leur dernier message (et profiter de la petite tablette rouge qui les avertit sur leur téléphone) et répondre au chat des autres parents, entièrement gratuitement. Pour lire tous vos messages sur l’application, les parents doivent passer à « Premium » ou simplement cliquer sur un lien qui les amène à la classe complète sur la version web gratuitement. Je vous rappelle que . S’ils veulent l’application pour un peu plus de confort, ils peuvent, mais ce sont eux qui regardent, sachant que, pour les besoins de l’école, ils peuvent faire n’importe quoi avec la version gratuite et la version web.
  • Pour le PC, tout est en ligne : rien à installer ou à télécharger.
  • Être capable de tout faire à partir du téléphone rend l’outil beaucoup plus facile à utiliser qu’un blog. Par exemple : Lors d’une réunion sportive, je prends l’image, et il peut être en ligne dans les 2 secondes, avec ou sans commentaire.
  • ****0Depuis la dernière v3, je peux mettre un bon de réponse au bas d’un message. Les parents comprennent leurs réponses qui ne sont vues que de l’enseignant (qui est différent des critiques, qui sont vues de tout le monde).
  • Mieux encore, je peux demander aux parents de choisir une réponse prédéfinie  : les parents cliquent sur une réponse (voir capture d’écran à droite). Imaginez à quel point il est pratique de pouvoir envoyer cette fin août aux parents de Septembre 3 savent déjà qui mange dans la cantine qui reste sur les loisirs sans avoir à faire face à elle dans le stress des premières heures… Nous le faisons grâce à Classroom de mon école.
  • Avec Classroom, si je me dis à 18h : « Mmm Sapristi, j’ai oublié de remarquer dans les cahiers qu’il y avait une piscine demain ! « , ce qui nous est arrivé à tous… Je vais prendre mon téléphone, je tape « Rappel : demain est la première séance de pool ! « , je clique… et je déplace, chaque parent de ma classe a le message, beaucoup plus sûr qu’un courriel ou un mot dans le manuel.
  • C’ est le web, bien sûr, pour que nous puissions télécharger des photos, des petites vidéos, des images
  • Il y a une nouvelle fonctionnalité de traduction automatique fantastique : la maîtresse écrit son message en français et… le parent étranger le lit dans la langue ! Inutile de dire que dans les régions où la société étrangère est forte, c’est une caractéristique très précieuse !
  • Seuls les parents enregistrés (et validés par moi) peuvent voir ce que nous publions en ligne. C’est ultra sûr . Répond à toutes les exigences de l’Education Nationale, du GDPR et tout ce…
  • Je vois en temps réel qui lit ou non.
  • C’ est très simple. Rah, je l’ai déjà dit. Bien.

Conclusion  : Je trouve qu’il est très Solution « légère » pour les enseignants ou les équipes qui veulent activer leur communication mais ne veulent pas se lancer dans une grosse chose contraignante, coûteux ou complexe type ENT, blog, etc…

Mise à jour 4/6/17 : Je reviens à la classe des découvertes en Vendée. Quel bonheur cette application ! Dans une classe de 24 étudiants, j’avais 39 inscriptions. C’est, si les familles demandent ce type d’outil. J’avais des parents, mais aussi grand-père et grand-mère. Nous, les enseignants, avons apprécié le reportage Nous avons également fait écrire le résumé de la journée, le soir (et hop, un peu éditorial). Il y avait un peu d’interaction avec les parents (interaction sature-parent), mais elle n’a jamais été lourde. J’ai rassuré les plus anxieux en posant un portrait (dans un message privé) de leur enfant éclatant. Faire cela avec le téléphone en un ou deux clics est si confortable ! J’ai ajouté quelques captures d’écran au bas de l’article.

Fréquent

Les parents peuvent-ils commenter ? questions

Oui, si nous vérifions le paramètre de commentaire. Enfin, les parents ne l’utilisent pas beaucoup (pas de risque d’être inondé, bien au contraire), mais quand ils l’utilisent, il fait du service.

****1Les parents peuvent-ils m’envoyer des messages privés ?

Oui. C’est aussi possible. C’est vraiment comme un livret de la bataille. Les contacts sont encadrés : ils cliquent sur le bouton absente ou retardent ou accord (…) ou m’écrivent même que Gudule peut être contrarié parce que Granny est malade, ou ils ont oublié de signer un tel éval, mais ils l’ont bien vu etc… J’apprécie que les parents puissent m’écrire sans avoir à donner mon courriel personnel ou mon numéro de téléphone. En classe découverte, cela m’a permis de rester en contact avec les familles sur mon téléphone sans avoir à leur donner mon numéro de téléphone.

Je sais que les collègues s’inquiètent de l’intrusion parentale dans leur privé sphère, mais honnêtement les parents ont aussi rien à faire, mais écrire beaucoup de messages inutiles aux instits de leurs enfants. Incidemment, à l’arrière de la réunion de l’école, nous nous souvenons quand nous répondons… quand vous avez le temps.

Les parents peuvent-ils se contacter ?

Oui, si vous activez la fonction « chat ». C’est une caractéristique que je n’avais pas pensé immédiatement, mais est à la fois très respectueuse de la vie privée (personne ne voit de numéro de téléphone ou de courriel d’autres) et très pratique pour les parents qui veulent restaurer la section géographique d’un compagnon après une absence, ceux qui demandent un coup de main pour ramener leur enfant le soir sur une journée enneigée, ou ceux qui veulent organiser un covoiturage pour mercredi après-midi match de football, par exemple.

On peut mettre de l’audio en ligne ? Vidéos ?

Oui, très facile à partir d’un smartphone. Texte, fichiers, image, audio, vidéo. Depuis v3, vous pouvez même mélanger tout cela dans une seule publication.

Le message peut également être la géolocalisation. Il peut être agréable en sortie.

N’ avez-vous pas peur que les photos des étudiants finissent en ligne partout ?

L’ application est vraiment « fermée » mais vous ne serez pas en mesure d’empêcher les parents de prendre une capture d’écran. Il y a récemment un petit outil de flou intégré à l’outil pour les faces de flou. Solution 1 : obtenir le consentement de chaque parent pour télécharger des images sur Klasroom , amener les parents à signer un papier afin qu’ils ne republient pas les images (il y a des modèles d’autorisation dans l’outil). Solution 2 (que nous adoptons dans mon école) : Ne mettez pas de photos d’élèves reconnaissables. Jouez sur les plans (vu du haut, de l’arrière), demandez aux élèves de tourner les têtes, de prendre le groupe de loin, de brouiller ou de cacher les visages… J’explique ici pourquoi nous ne publions pas de photos d’étudiants. Remarque importante : Cela ne porte pas atteinte à la salle de classe

Nous sommes deux messieurs de la même classe…

Pas de soucis, ça marche. Avec mon collègue de CM1, nous travaillons beaucoup ensemble afin d’avoir accès aux deux classes.

Vous dites que les parents peuvent utiliser l’interface web (gratuitement), mais sans notifications les parents sont avertis par e-mail : c’est moins dynamique, non ?

Depuis v3 et l’application gratuite, ce problème est résolu. Même avec l’offre simple, les parents reçoivent des notifications.

Mais les parents peuvent bien utiliser l’interface web sur leur téléphone (ou sur un PC), et cela fonctionne de la même manière que l’application, auquel cas le message électronique fonctionne également parfaitement (le billet contient quelques mots du billet) et fait tout à fait le service attendu pour la communication familiale scolaire.

Je voudrais le suggérer à mes collègues de l’école, mais j’ai deux collègues très en colère contre l’informatique.

À mon avis, s’il y a un outil qui peut convenir à tout le monde, c’est celui-ci en raison de sa simplicité. C’est de loin le plus simple de tout ce que j’ai vu. Il peut être nécessaire de créer leur classe pour vos collègues, mais ensuite, pour poster ou mettre quelque chose en ligne, s’ils savent écrire, ils y arriveront, à coup sûr !

Comment convaincre les mairies d’offrir l’application à tous les parents ?

Si vous voulez aller de l’avant et offrir l’application Premium à tous les parents, il peut y avoir un succès si vos mairies sont équipées d’outils pour envoyer des SMS à tous les parents : Classroom peut utilement remplacer leur outil, et cela leur coûtera probablement moins cher que l’envoi de SMS (oui, pour une mairie, chaque message est envoyé facturé. Tant qu’ils envoient un msg légèrement long, cela compte le double. Ils écrivent souvent aux deux parents… En bref, il est rapide.) Sans oublier que le service scolaire appréciera de pouvoir savoir en temps réel qui lit leur message, être en mesure d’avoir des conversations écrites privées etc…

Les parents sont collés ?

Parents A-DO loyer. Au moment de la classe découverte, pour ma classe de 24 élèves, j’avais 39 inscrits ! Parfois, les deux parents, parfois les grands-parents.

On sait s’ils regardent ce qu’on écrit ?

Oui, nous le savons en temps réel. Un compteur indique le nombre de vues, et en cliquant sur ce compteur nous avons même les noms des personnes qui ont consulté (ou non). Sur les prises ci-dessous, vous verrez la réactivité des audiences. Je poste à 18h59 : dans les 2 minutes, j’ai plus de dix consultations. C’est très gratifiant d’avoir l’impression qu’il y a des gens qui lisent, consultent.

( cliquez sur les images pour agrandir)

******

C’ est vraiment simple ?

C’ est la force de Classroom, sa simplicitéL’ interface est très propre, beaucoup plus, par exemple que Beneyluschool, où il y a beaucoup de menus (j’ai testé Beneylu, c’était sympa, mais je me suis arrêté : puisque j’ai toujours eu un livret, les parents consultés petit Beneylu. La force de la salle de classe est que nous pouvons arrêter le livre de reliure papier). Pour les parents, Classroom, c’est très « sobre », très simple : il a juste accès au mot de la classe un gros bouton pour vous contacter (signaler une absence, un retard, etc.). . Pour les parents, ouvrir la salle de classe est aussi simple que d’ouvrir le livre reliant. Il y a des « mots » et c’est (presque) tout.

Les élèves peuvent-ils écrire en classe ?

L’ outil n’a pas été étudié pour cela. J’y ai réfléchi, mais j’ai abandonné : j’avais peur que ça ne pollue pas la communication. Les parents doivent continuer à voir le message rapidement lorsqu’ils reçoivent un avis. Ce ne serait pas le cas s’il y avait trop de messages comme « Gudule nous parle d’un livre qu’il aimait » ou « Gideon interrogeant la maîtresse », des messages qui ne fascinent pas beaucoup les parents, à l’exception des parents de l’auteur de l’article.

Dans les commentaires : « Mon conseiller du TICE dit que l’outil n’est pas conforme au RGDP ».

Demandez-lui des éclaircissements. Il est assez facile de parler des erreurs RGDP sans préciser. Comment se fait-il que cette soi-disant « grosse erreur » n’ait pas été repéré par les académies qui l’approuvent ou même la conseillent ? Si l’erreur est si grande, c’est surprenant de toute façon, n’est-ce pas ? Le RGDP n’est pas régional. Les règles sont les mêmes partout en France. L’ Académie de Versailles, par exemple, n’a pas accepté la révision effectuée par la Klasroom. Elle a exigé d’effectuer un autre audit RGDP, mené par ses propres comptables… Et ces nouveaux auditeurs, qui ont également conclu que l’outil était conforme au RGDP. Vous pouvez même rechercher sur NET, L’autorisation de classe de l’aca de Versailles est publique et en ligne (et au moins deux ans). Alors demandez à votre facilitateur TIC : ils craignent à Versailles ? vôtre cabinet comptable est naïddy, et en deux ans, ils ne l’ont toujours pas réalisé ? C’est une question, tu ne crois pas ? Et s’il y avait d’autres raisons, moins confuses ? Et si votre académie avait financé une ORL payée et était dérangé que les écoles choisissent autre chose ? Et si votre aca menait une campagne de diffamation pour ne pas reconnaître qu’elle aurait peut-être mal investi ? Je pose la question.

Mais êtes-vous sûr que tous les parents ont Internet ?

Je donne mon témoignage. Je suis dans une zone très rurale où le nombre de matériel informatique n’est pas terrible. Dans toutes les classes, j’ai des parents qui n’ont pas d’adresse e-mail, par exemple (ni personnel ni pro). D’autre part, dans 100% des familles, il y a au moins un parent qui a un smartphone ou une tablette connecté à une boîte. Pas de courrier, mais une tablette, partout.

Oui, puisque les tablettes de 50€ et les smartphones toutes mes familles ont internet, sans exception. Ce n’était pas l’affaire il y a cinq ans. C’est le cas maintenant, alors que je n’enseigne pas (du tout) dans un environnement favorable. Je suis dans un petit village de 500 habitants avec un public très diversifié. Parfois, j’ai des parents qui ne savent pas lire, mais je les contrôle comme avant, au moment du papier. La classe ne change rien à ce sujet.

Comment les parents s’inscrivent-ils vraiment tous ?

Si vous avez un carnet de notes reliant et transformez Classroom en une sorte de livre de vie, d’ailleurs, vous ne devriez pas vous attendre à ce que tous les parents s’inscrivent. Un appartement de type « sortie » ou, bien mieux, classe découverte, pourrait changer le jeu (cf. notre expérience), mais sinon nous ne devrions pas nous attendre à un miracle. Selon les antécédents, vous pourriez avoir un quart des inscriptions, au mieux la moitié ou les deux tiers. Et parmi ceux qui sont enrôlés, ils ne viendront pas tous. C’est comme ça que c’est. Les images de la séance de motricité ne fascinent pas tous les parents (et il ne signifie même pas que les non-enthousiastes sont de mauvais parents, entendons bien).

Nous avons donc été un peu proactifs : après une période de connaissance de l’outil à l’occasion (idéale) d’un cours de découverte, nous avons dit que l’ inscription était obligatoire et que nous n’utiliserions plus le livre reliant. Nous avons imposé un enregistrement par famille et expliqué qu’il serait préférable que, dans le cas des parents séparés, les deux parents s’inscrivent. Au début de l’année, il y avait 4-5 parents qui se sont inscrits. Nous les avons relancés (sur papier, puis) et aidé les moins à l’aise avec l’inscription (2 familles dans les 3 classes).

Classroom dispose d’une bonne fonctionnalité de relance des courriels : chaque fois que vous envoyez un message sur Classroom, le parent non inscrit reçoit un courriel leur disant que l’enseignant a soumis quelque chose et l’invite à rejoindre la classe.

Vous verrez, les parents se sentent immédiatement qu’ils gagnent qu’il est pratique. Ils me contactent facilement sans avoir à fournir mes informations personnelles. Ils consultent leurs devoirs… Je ne les inonde pas trop d’informations « gratuites », je me concentre toujours sur ce qui est utile.

Et le plus important, à long terme, il n’est pas nécessaire d’utiliser un cahier de liaison. Il peut, bien sûr, être brusque de supprimer le bloc-notes à la fois. Vous pouvez imaginer y aller par étape et tenir les deux outils pendant un certain temps, par exemple, mais très rapidement, si vous voulez que tout le monde y aille, arrêtez d’utiliser le papier.

Pour les mots obligatoires, court à remplir (…), il va dans le manuel ou dans un sac dédié. Les parents doivent savoir que Classroom est le seul outil pour communiquer avec l’école. Si vous continuez à avoir les deux, vous serez déçu.

Famille