Comment devenir docker ?

Le docker est perçu comme étant le professionnel de la manutention portuaire. En réalité, ce métier est un travail physique qui requiert beaucoup de rigueur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la profession n’attire pas vraiment. Si malgré tout vous faites partie de cette catégorie (très restreinte) d’individus qui souhaitent devenir docker, sachez que vous pouvez toujours y parvenir. Aucun diplôme n’est requis pour exercer ce métier. Une formation de quelques jours est généralement dispensée dans les centres de formation de manutention portuaire.

Tout savoir sur le métier de docker

Le métier de docker ne fait pas réellement partie de ces métiers qui attirent, et pour cause, il s’agit là d’un travail très difficile, surtout sur le plan physique. Le docker travaille dans les ports de marchandise. C’est la personne qui s’occupe des cargaisons de bateaux. Il ouvre les cales, charge et décharge les marchandises, lesquelles peuvent quelquefois peser des tonnes. Le docker de Marseille s’occupe également de la fixation des véhicules. Il peut se servir d’engins de portage tels que la grue, le pont roulant, fenwick… mais le métier reste toujours physique.

En plus de cela, on attend du docker qu’il soit en mesure de faire preuve de ponctualité et de rapidité puisque certains chargements/déchargements concernent généralement des denrées périssables et/ou obéissent à des contraintes de délais. Le temps est vraiment très précieux pour le docker. Il ne doit pas perdre une miette de seconde et est tenu de présenter un travail irréprochable.

Devenir docker : comment s’y prendre ?

Devenir docker est très simple étant donné que le métier ne nécessite pas de diplôme spécifique. Tout ce que vous avez à faire si vous êtes bien décidé à évoluer dans le domaine, c’est de vous rendre dans un centre de formation de manutention portuaire. Vous serez formé au métier pendant quelques jours. Il existe également des certificats de qualification professionnelle préparés au sein des entreprises portuaires.

Ayez toujours en tête que le fait de devenir docker requiert une très bonne résistance physique. En plus de cela, on attend du manutentionnaire portuaire qu’il ait le goût pour le travail en équipe, qu’il dispose de capacités mécaniques et techniques et qu’il ait aussi une concentration et une précision élevées.
Au fil des années, le docker a la possibilité d’évoluer vers un poste de responsabilité. Par exemple, il est possible qu’il se voie confier l’animation d’une équipe, la gestion d’un hangar, la supervision des stocks, ou qu’il se charge de s’occuper du parc des containers.

Entreprise
Show Buttons
Hide Buttons