Le partage de bureaux, une tendance qui s’installe

Plus connu sous le nom de coworking, le partage de bureau connait un développement sans précédent dans le monde. Depuis quelques années, on voit que la France est en train de s’aligner à cette tendance. Récemment, la Caisse des Dépôts a investi plus de 2 millions d’euros dans une startup spécialisée. Aujourd’hui, en France, plusieurs professionnels ont opté pour ce mode de travail.

Le coworking : ce qu’il faut savoir

Certains prétendent qu’il s’agit d’une mode passagère. D’autres estiment que l’on sera appelé tôt ou tard à partager nos espaces de travail dans un but, soit collaboratif, soit économique. Quoi qu’il en soit, le coworking fait son petit bout de chemin en France dans plusieurs autres pays à travers le monde. Aujourd’hui, de grands noms du bâtiment et du bureau (Regus, Bouygues, Nexity, etc.) se penchent tous sur ce secteur au moment la vénérable Caisse des dépôts vient d’y investir 2 millions d’euros.

A lire en complément : Comment être efficace dans sa recherche de travail ?

Ce qui signifie que le secteur est très prometteur. Créer il y’a 4 ans, cette société comptant plus d’une trentaine de personnes compte bien apporter un coup de neuf dans l’univers de la location de bureau. Clément Alteresco, son fondateur, a choisi d’explorer trois secteurs d’activités : la gestion et la valorisation d’espaces vacants pour les propriétaires fonciers, un site regroupant une très grande offre d’espaces de travail et un logiciel destiné aux gestionnaires des espaces de travail.

Des millions de mètres carrés de bureaux vides

Avec cette approche de Clément Alteresco, plusieurs investisseurs semblent séduits dont la Caisse des Dépôts. Celle-ci vient de confirmer son attachement aux Smarts Cities et aux bureaux 2.0. En effet, cela permet aux entreprises de proposer des millions de mètres carrés de bureaux actuellement non occupés. Bien qu’il soit vrai, que ce type d’investissement colle correspond bien aux attentes actuelles aussi bien des locataires que des propriétaires fonciers, les premiers bénéficient d’une formule rapide à mettre en œuvre, car ils n’ont pas à respecter le contrat de bail commercial.

A découvrir également : Comment faire pour être soi-même et être heureux avec soi-même ?

Une flexibilité qui est largement appréciée par les jeunes sociétés et, de plus en plus, par les entreprises traditionnelles et bien installées. Quant aux propriétaires, ils supportent de moins en moins le fait de laisser leur patrimoine dormir sans apporter quelque chose de concret avec un local à louer Marseille. Ils se tournent alors vers ces solutions permettant de louer leurs locaux avant les travaux ou avant tout changement d’affectation.

Grâce à la levée de fond réalisée auprès de la Caisse des Dépôts, la jeune start-up compte renforcer ses équipes et se développer à travers la France.

News
Show Buttons
Hide Buttons