Faites le meilleur choix de chauffe biberon

En tant que matériel de puériculture, le chauffe biberon n’occupe pas trop une grande place dans la liste des achats des parents. Certains préfèrent s’en détacher et de recourir à d’autres alternatives. Est-ce votre cas ? Ou pensez-vous qu’il est nécessaire de se procurer un? Quelles sont vos attentes ? On vous aide à faire le bon choix.

Pourquoi faut-il se procurer d’un chauffe biberon ?

Passé le délai de l’allaitement, la mère n’est plus en mesure d’assurer cette mission. Les biberons font son entrée et remplacent le lait maternel. Qui dit biberon dit chauffe biberon aussi. Certes, il peut ne pas être utile. Mais pour de multiples occasions, il peut sembler très pratique. Le bain marie a l’inconvénient d’être lent et ne comble pas les besoins pressants du bébé. Les parents risquent de supporter les cris de faim incessante de leurs bébés plus longtemps. Au lieu de faciliter la tâche, il tend à la compliquer. Lorsque la situation urge, le chauffe biberon a intérêt de se pointer. Il chauffe le lait à bonne température sans faire preuve de bouillonnement. C’est une bonne preuve d’une meilleure conservation des propriétés du lait maternel. Il est très sollicité en matière de déplacement et assure une aide très efficace. Il suffit juste de le brancher avec une allume cigare, et hop, bébé peut avoir son lait. Il peut se décliner en mode portable et fonctionne grâce à un gel chauffant. On peut dire que son achat est un bon investissement.

A découvrir également : L’uniforme scolaire pour plus d’égalité

Des indices permettant de faire le bon choix de chauffe biberon

Quelques signes permettent de reconnaître la bonne qualité de chauffe biberon. En tout cas, la recherche doit s’effectuer en fonction des besoins. La rapidité de chauffe est une des qualités requises. On souhaite un temps de chauffe à la seconde. Pour éviter toute déception, il faut prévoir un système fonctionnant avec tous types de marques et capable d’accueillir tous formats de biberons. Il faut privilégier celui doté d’un thermostat avancé, capable d’ajuster automatiquement le temps de réchauffe. Les risques de surchauffe sont nuls. Les aliments se trouvent mieux protégés et prêts à être consommés.

Quelques précautions à prendre

Au lieu de faciliter la chauffe, le bain marie est lent et fait perdre beaucoup de temps. Celui-ci présente le risque de surchauffe, de brûlure et de débordement que le chauffe-biberon tente de minimiser. Le micro-onde peut être une alternative mais non recommandé par les spécialistes, selon eux, il n’est pas vraiment très fiable en matière de santé. Il peut également détruire tous les aliments composant du lait. Tout au plus que les parties chauffées ne sont pas homogènes. Le chauffe- biberon peut être déplacé partout pour éviter les aller et retours vers la cuisine. Un gain de temps supplémentaire surtout la nuit. L’usage des biberons demande une certaine expérience et vigilance. A chaque prise, les parents doivent avoir comme habitude de le secouer et verser une goutte de lait sur le poignet. Il faut faire très attention avec le réchauffement avec l’eau bouillante, ce peut être très dangereux. N’hésitez pas à faire le test chauffe-biberon.

A voir aussi : Tout savoir sur la législation des plaques professionnelles

News