Mal de dos : Quels signes doivent alerter (lombalgie)

Le mal de dos peut toucher tout le monde. Il suffit de faire un mouvement inapproprié et vlan, il surgit. Ce mal s’avère très douloureux et impossible à supporter pour celui qui en souffre. Les causes qui font surgir ce mal sont nombreuses et de diverses origines. Cependant, avant son apparition, certains signes avant-coureurs peuvent alerter l’individu concerné. Découvrez-les dans ce développement.

La douleur au niveau des lombaires

L’un des signes qui doivent vous alarmer sur l’évidence d’un mal de dos imminent est la douleur au niveau des lombaires. En effet, lorsque survient le mal de dos, les douleurs sont le plus souvent aiguës et se diffusent du niveau des reins en remontant vers le sommet de l’épine dorsale.

A lire aussi : Comment soigner une hernie hiatale naturellement ?

Dans un tel cas, l’individu concerné éprouve du mal à bouger et est contraint de rester immobile pour attendre que la douleur se calme. Cependant, lorsque la douleur est subite et de longue durée, cela peut être un signe avant-coureur d’une lésion au niveau des disques intervertébraux.

Dans ce cas, il faudra soigner la discopathie dégénérative. Les douleurs lombaires peuvent aussi se faire ressentir au lever du jour dès que la personne qui en souffre se réveille et tente de se lever du lit.

A lire aussi : Vapoter sans nicotine est-il utile ?

Les crises douloureuses en cas de rire ou de toux

mal de dos

En ce qui concerne la lombalgie ou mal du dos, il peut aussi arriver que la douleur survienne autrement. En effet, un autre signe qui doit alerter sur la survenance imminente de ce mal est l’apparition des crises douloureuses. Celles-ci sont constatées au niveau du dos dès que la personne souffrante tousse ou rit.

Ces douleurs brusques l’atteignent de plein fouet et l’empêchent de se tenir debout en ayant le dos droit sur plusieurs secondes, voire d’interminables minutes. Dans une pareille situation, l’individu qui en est atteint ne peut être soulagé que lorsque la crise s’arrête.

Des difficultés à faire des mouvements

La lombalgie, encore appelée lumbago, peut commencer par des difficultés à faire des mouvements. En effet, il peut arriver qu’une personne éprouve des difficultés à faire des mouvements de dos sans que la douleur ne surgisse brutalement. Cela peut se produire lorsque celle-ci tente de prendre une charge lourde ou lorsqu’elle veut se retourner sur elle-même en étant debout ou allongée dans son lit.

Dès l’entame du mouvement, l’individu aussitôt pris de douleur est contraint de stopper son mouvement pendant plusieurs minutes pour se retrouver. Dans un tel cas, la probabilité qu’il s’agisse d’un mal de dos est très élevée

Santé