Les nouvelles tendances de l’investissement responsable pour une finance durable

L’investissement durable a gagné en importance durant la dernière décennie. Si de nombreux progrès ont été enregistrées ces dernières années, la politique active est maintenue par les décideurs. Déjà, de nouvelles tendances sont perceptibles en matière d’investissement durable.

Voici les potentielles évolutions à noter dans la réforme de la finance durable au cours des prochaines années.

Lire également : Résiliation d'une assurance auto chez Groupama : comment préparer votre dossier

Renforcement de l’impératif net zéro

La décarbonisation compte parmi les préoccupations majeures de la finance durable. Dans les échanges portant sur les questions environnementales, sociales et de gouvernance, la réduction de l’impact carbone des entreprises est très débattue. À l’échelle mondiale, les entreprises sont invitées à adopter une politique de décarbonation. Des retours encourageants sont même enregistrés.

Plusieurs entreprises se sont déjà engagées à la faveur de l’objectif zéro émission. Dans le lot, on retrouve près de 400 des 2 000 plus grandes entreprises au monde. Les grandes entreprises prennent le pli et devraient être progressivement rejointe par les autres au fil des années.

Lire également : Quelle spécialité choisir en seconde pour faire du droit ?

Eu égard aux récents bouleversements économiques, politiques et climatiques, une tendance offensive se dessine contre les entreprises. Ces dernières vont être priées de vite s’engager et d’exposer leur plan de décarbonisation. On se dirige doucement vers un impératif net zéro pour tous durant cette décennie.

Une plus grande place pour l’innovation technologique et les énergies durables

Les énergies propres sont mises en valeur depuis quelques décennies. Dans le milieu des investissements, on se tourne de plus en plus vers les énergies durables. On incite les institutions de financement à privilégier les énergies propres. Les attentes de financement dans ces solutions vertueuses sont très élevées.

Les nouvelles tendances de l'investissement responsable pour une finance durable

À l’horizon 2030, l’objectif phare en investissement durable est de tripler le montant des investissements dans les énergies propres. On parle notamment d’un montant de 4 000 milliards de dollars. À quelques années de 2030, les investissements dans les énergies propres sont de plus en plus fréquents, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire.

Dans les prochaines années, les énergies renouvelables et les technologies propres vont prendre plus de place dans les programmes financés par les banques. Les investissements du secteur privé convergent aussi vers les solutions propres et durables. Les entreprises spécialisées dans les technologies et l’énergie sont donc invitées à se concentrer sur les solutions vertueuses pour s’adapter aux nouvelles tendances de la finance durable.

Davantage d’exigences sur la responsabilité des entreprises

Les gouvernements ont imposé de nombreuses exigences aux entreprises ces dernières années pour encourager la décarbonation. D’abord, un accent est mis sur l’obligation de transparence. Sensibilisées sur l’importance d’informer, des milliers d’entreprises produisent aujourd’hui des rapports sur les évolutions climatiques et leurs impacts sur leurs activités.

Alors que le respect de l’obligation de transparence s’observe de plus en plus, la lumière devrait être mise sur la responsabilité bientôt. Les entreprises vont devoir fournir des indications sur l’impact climatique et social de leurs activités. Ces prochaines évolutions des exigences pour les entreprises vont notamment favoriser l’essor d’industries vertes.

Une accélération va assurément s’observer dans les mois à venir en ce qui concerne l’investissement durable. Si les politiques ont du succès et que de nombreux engagements sont enregistrés, les statistiques de mise en œuvre de la décarbonisation laissent malheureusement encore à désirer. Les prochaines tendances vont donc se concentrer sur ce volet.

Finance