DSG7 : différences avec la DSG6

Depuis la création de la DSG6 en 2003 et de la DSG7 en 2008, des millions de voitures ont été équipées soit d’une transmission automatique DSG6 ou de la transmission automatique DSG7. Ceci étant, il est important de préciser que ces deux systèmes de transmission ont connu un véritable succès auprès des constructeurs automobiles. Bien qu’ils soient tous appréciés, quelles peuvent être leurs différences ? La réponse dans cet article.

DSG7 et DSG6 : quelles peuvent êtres leurs différences ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il faut savoir que la boite de vitesse DSG a été développée par un ingénieur automobile français nommé Adolphe Kégresse. Dès le développement de cette boite de vitesse en 1935, elle ne va pas rencontrer le succès d’aussi tôt. C’est vers les années 80 qu’elle sera montée sur les premiers véhicules.

Lire également : Faut-il acheter un véhicule neuf ou d’occasion ?

En 2003, les affaires vont évoluer et la DSG va alors prendre son envol. Ce système de transmission sera installé dans des milliers de véhicules. Une première version à 6 vitesses (DSG6) sera alors créée puis une seconde à 7 vitesses (DSG7). Bien qu’elles soient toutes d’un même concepteur, ces deux systèmes de transmission automatique de la DSG présentent tout de même des différences. Découvrez-les ci-dessous.

Au niveau des variantes

L’une des premières différences que l’on peut observer sur ces deux modèles de transmission automatique de la DSG est au niveau des variantes. La DSG6 est connue sous deux principales variantes : la D250 qui peut supporter une charge pouvant aller jusqu’à 400 N. Il faut par ailleurs préciser que vous pouvez utiliser cela sur plusieurs types de véhicule.

A lire aussi : Comment bien choisir votre chauffeur privé ?

En fait, depuis sa création, cette variante n’a jamais connu de modification, ce qui fait qu’elle est reconnue comme étant assez efficace. Toutefois, cette variante présente quelques difficultés de fonctionnement lors de la présentation de l’affichage. La seconde variante de la DSG6 est la DQ400. Celle-ci fait intervenir un triple lien. Le dernier couple de lien permet de connecter le moteur thermique et celui électrique.

différences avec la DSG6

Pour ce qui est des variantes de la DSG7, il faut dire qu’elles sont nombreuses. Ces variantes possèdent plus de six vitesses devant une seule derrière. En outre, il faut noter que la DSG7 utilise deux variétés d’huiles pour ses embrayages, une pompe électrique hydraulique et pèse au total 65 kg. Pour les DSG7, la boite la plus appropriée est DQ200.

L’assemblage fait par Luck Clucth Systems

En plus de la différence présentée en sus, il existe une autre qui est aussi importante que la précédente. Il s’agit du couplage de Luck Clutch Systems. Sur ce point, les embrayages de la DSG6 renferment de lamelles trempées, pourtant, les embrayages de la DSG7 fonctionnent à l’aide de lamelle à plaque sèche. En plus de cela, il faut noter que la boite de vitesse automatique DSG7 se différencie aussi par l’installation d’un essieu de sortie afin de faciliter le déplacement vers l’arrière.

Pourquoi entretenir les gadgets DSG ?

Que ce soit une boite de vitesse DSG6 ou DSG7, il est important de bien l’entretenir si vous voulez prolonger sa durée de vie. Vous l’aurez donc compris, l’entretien des accessoires d’une boite de vitesse est une procédure à observer lorsque vous voulez préserver l’état de ses accessoires afin de rallonger la vie de votre boite de vitesse.

En fait, la boite de vitesse est une composante essentielle du véhicule, elle est davantage sollicitée lors des stops ou des ralentissements sur la voie. Ces derniers usages sont alors à l’origine de leur détérioration. Dès lors, dans le but d’éviter l’endommagement des pièces, certains gestes sont essentiels. Par exemple, vous devez presser sur le champignon avant d’immobiliser la vitesse. D’un autre côté, vous devez aussi bien utiliser le jeu d’accélérateur lorsque vous effectuez un allumage en côte.

En revanche, lorsqu’il s’agit d’un allumage automatique, vous devez éviter de l’allumer en mode neutre. Par ailleurs, pour passer de N à D avec le champignon, vous devez utiliser l’embrayage. Pour terminer, il faut savoir que la DSG7 n’est pas aussi efficace que la DSG6. Ceci étant, sa maintenance doit alors être bien suivie.

Auto