Quelle est la différence entre un architecte et un jardinier paysagiste ?

Le domaine paysager n’est pas à prendre à la légère et nécessite le plus souvent l’œil d’un expert. Cependant à qui doit-on faire appel : à l’architecte paysagiste ou au jardinier paysagiste ? Quoi qu’il en soit, il s’agit de deux métiers relatifs au paysage, avec une toute petite différence sur certains points. Le rôle de l’architecte paysagiste est surtout d’étudier les paysages sur tous les plans tandis que le jardinier paysagiste intervient directement sur le terrain. Ainsi, le premier métier est plus technique alors que l’autre demande plus de pratique. Dès lors, le parcours intellectuel n’est pas le même.

L’architecte paysagiste pour l’étude du paysage

Le métier d’architecte paysagiste n’est pas vraiment connu. Il n’est même pas reconnu sur le plan juridique. En effet, il s’agit d’un métier assez difficile à cerner au moment où l’ordre des architectes protège farouchement le terme « architecte ». Dès lors, l’architecte –paysagiste est bien plus reconnu en tant que jardinier paysagiste. Quoi qu’il en soit, c’est un métier qui fait appel à de nombreuses compétences et ceux qui le pratiquent arrivent à se faire une place dans la société. En général, l’architecte-paysagiste intervient entre l’environnement et l’architecture, des disciplines qu’il est censé maîtriser. Son travail va alors consister à aménager et planifier un paysage rural ou urbain. Ce qui n’empêche pas qu’il soit plus sollicité pour les travaux d’urbanisme.

A lire en complément : Disposer des outils adéquats pour faire des travaux dans le jardin potager

Face à son client, l’architecte-paysagiste doit faire preuve de connaissances élargies sur le projet de paysage, la culture ou encore les techniques de gestion. Il se charge alors de la conception du plan exact du projet à travers l’étude du terrassement, de l’architecture du milieu ou encore des types de plantes à utiliser.

Le jardinier paysagiste est proche du terrain

Comme évoqué plus haut, le jardinier paysagiste est beaucoup plus proche du terrain que l’architecte-paysagiste. Il s’agit en effet d’un métier que l’on ne peut perfectionner que sur le terrain et qui touche presque à tout. Il exige surtout une certaine habileté manuelle en plus d’un certain sens artistique. Il se charge alors de la préparation des sols, de l’installation des fleurs, des arbres, des arbustes ou de pelouse. En plus de cela, il doit faire preuve d’une certaine maîtrise d’autres activités telles que l’élagage, la construction de réseaux d’irrigation, la réalisation de terrassements, de dallages et de murets. Dès lors, son activité se concentre un peu plus sur le terrain.

Lire également : Pourquoi faut-il passer par un cabinet de recrutement ?

Ce petit comparatif va vous permettre de vous faire une petite idée dans le travail de jardinier paysagiste et d’architecte paysagiste.

Pratique
Show Buttons
Hide Buttons