Construire une serre et cultiver des légumes toute l’année (guide pratique)

Que vous disposiez d’un grand jardin, d’une petite arrière-cour ou d’une petite terrasse de ville, vous trouverez facilement une serre où vous pourrez jardiner pendant toute l’année. Comment choisir la meilleure serre et quelles sont les étapes pour la construire pour cultiver vos légumes pendant toute l’année ?

Choisir parmi trois types de serres pour ses légumes

La serre rigide en verre est la meilleure de toutes esthétiquement parlant et question durabilité. Par contre, elle est lourde, coûteuse et délicate à construire. En alternative, vous avez la serre rigide en polycarbonate ou plexiglas.

A découvrir également : Installateur téléphonique une base de votre réussite professionnelle

Si vous devez faire le choix le plus économique, misez sur une serre pour potager en bâche coûtant à peine un peu plus d’une dizaine d’euros au m2 selon l’épaisseur du film. Ces serres souples sont en polyéthylène ou en PVC, et vous les trouverez souvent sous forme de serre-tunnel. Enfin, vous avez la serre à semis qui est une serre amovible à n’utiliser que pour les semis.

Choisir la bonne serre pour vos légumes

Le choix de la bonne serre dépend de la superficie de votre jardin et de votre budget. Si vous disposez d’un petit espace, vous pouvez opter pour une serre murale – adossée au mur de la maison, du garage, ou d’une dépendance – et la serre autoportante.

A voir aussi : Les matelas naturels qui font rêver

Parmi les serres autoportantes, vous avez plusieurs modèles : serre-tunnel, serre à murs droits, serre à murs inclinés, serre à toitures inclinées, etc. Notez que la serre à murs inclinés est réputée être plus performante pour ce qui est de la régulation de la température. Elles présentent aussi moins de prise au vent, un critère essentiel pour les serres les moins lourdes.

Etapes pour construire une serre pour cultiver des légumes

Les serres que vous voyez sur le marché actuellement sont des serres prêtes à monter. Les étapes à suivre pour les construire sont presque toutes les mêmes. Par ailleurs, si vous optez pour la construction d’une serre DIY faite avec des éléments de récupération, les étapes à suivre sont à peu près les mêmes.

Bien choisir l’emplacement de la serre

Choisissez un emplacement abrité du vent si vous optez pour une installation légère comme une serre en polycarbonate ou une serre souple. Un emplacement derrière une haie par exemple, mais non ombragé par des arbres.

Préparer le terrain pour accueillir la serre

Une serre, quel que soit le modèle que vous aurez choisi doit être construite sur un terrain plat. Repérez ensuite le contour de la serre sur le sol à l’aide de piquets et de la ficelle. Selon les indications du mode d’emploi de la serre, creusez des tranchées de fondations d’une certaine largeur et d’une certaine profondeur.

Couler les fondations de la serre

Pour avoir une serre stable et solide, coulez du béton dans les tranchées. Procédez en trois temps.  D’abord une couche de 5 cm que vous laisserez tirer pendant à peu près une heure puis une deuxième couche de 10 cm. Pour finir, mettez en place les fers à béton et coulez la dernière couche pour atteindre le niveau du sol.

Monter la serre 2 jours plus tard

Il faut à peu près 2 jours pour le béton pour sécher complètement. Une fois ce délai passé, montez la serre en commençant par sa structure, conformément à la notice de votre produit, et en finissant avec la toiture et les parois.

Maison