Comprendre l’impôt sur le revenu et les déductions fiscales

L’impôt sur le revenu est un impôt à payer sur votre revenu annuel et dépend du régime fiscal auquel vous appartenez. Que vous soyez une entreprise ou un particulier, le taux d’imposition change en fonction de votre niveau de revenu. En ce qui concerne les déductions fiscales, il s’agit des réductions du montant d’impôt sur le revenu que vous devez payer. Pour en savoir plus, lisez ce qui suit.

L’impôt sur le revenu : que faut-il savoir ?

L’impôt sur le revenu est un impôt direct et progressif qui est calculé directement en fonction du foyer fiscal. C’est-à-dire que le célibataire ne paiera pas le même montant d’impôt sur le revenu qu’un couple. Le montant à payer varie en fonction des revenus. En France, l’impôt sur le revenu est adapté à toutes les situations financières à l’opposé de la TVA dont le taux reste le même pour tous les contribuables.

A lire aussi : Comment marche le prêt relais ?

L’impôt n’est pas la première source de financement de l’État. Il faut noter que seuls 44 % des Français sont redevables de l’impôt sur le revenu. Le nombre de contribuables concernés par l’impôt sur le revenu bénéficie de réductions ou des crédits d’impôt.  Pour déclarer vos revenus, vous devez vous rendre dans un centre ou le faire sur internet.

Les différents types d’imposition

L’impôt sur le revenu est l’une des principales sources du budget en France. Au cours de l’année 2022, les recettes fiscales en France avoisinaient 315 milliards d’euros. Il faut noter que l’impôt sur le revenu était à hauteur de plus de 86 milliards d’euros.

Lire également : Les avantages du courtier en ligne

L’imposition sur les personnes physiques IRPP

L’impôt sur le revenu est aussi connu sous le nom d’impôt sur le revenu des personnes physiques. C’était l’ancien nom de l’impôt, mais cela ne figure plus sur les textes de loi en France depuis 1971. Cependant, cette dénomination est restée dans le langage courant, car certaines sociétés sont soumises à l’impôt sur le revenu. Il s’agit des sociétés de personnes.

L’impôt sur les sociétés

À l’instar des personnes physiques, les entreprises paient aussi l’impôt. Il s’agit de l’impôt sur les sociétés et il s’applique uniquement aux personnes morales. Ce sont des entreprises exploitant en France et qui réalisent une activité commerciale sur le territoire de la France.

Il y a l’impôt sur les sociétés obligatoire et optionnel.  La différence se situe au niveau des modes d’imposition et cela est lié au type d’entreprise. Les bénéfices diffèrent selon l’entreprise.

Tout savoir sur les déductions fiscales

impôt sur le revenu

La déduction d’impôt est aussi connue sous le nom de déduction fiscale. Selon la loi des finances, la déduction fiscale correspond à un droit de diminuer le montant global des revenus que vous allez déclarer aux impôts.  

De ce fait, elle vient avant le calcul de l’impôt au moment où vous faites la déclaration de vos revenus. L’abattement des frais réels fait partie des déductions d’impôt qu’il faut déclarer. Dans le cas où la déduction concerne tous les ménages imposables, elle n’est pas souvent intéressante.

L’impact en termes d’économie est plus fort que si vous avez une simple réduction d’impôt.  La déduction fiscale est donc la somme que vous enlevez de votre revenu brut global comme la pension alimentaire de vos enfants et le revenu catégoriel. Les recettes déductibles varient en fonction du régime imposable auquel vous appartenez.

Les différentes sortes de déductions fiscales

Selon la loi des finances, il existe deux types de déductions fiscales, à savoir : les déductions fiscales standards et les déductions fiscales détaillées.  La déduction fiscale standard est le montant fixe qui est déduit du revenu imposable.  En ce qui concerne la déduction fiscale détaillée, elle est basée sur les dépenses spécifiques comme les frais médicaux ou les intérêts hypothécaires. Cela intervient quand il s’agit d’un investissement foncier ou des sociétés de location immobilière.

Il faut noter que les déductions fiscales sont importantes puisqu’elles favorisent la réduction du montant d’impôt que vous allez payer. Autrement dit, plus vous avez de déductions fiscales et moins vous payez d’impôt sur le revenu.

Par ailleurs, vous devez savoir que toutes les déductions fiscales dues ne sont pas égales chaque année. Il y a des déductions fiscales qui ont des limites de montant ou varient en fonction des certains critères pour leur éligibilité. Il faut noter que la compréhension des fiscales et des déductions fiscales vous permet de profiter au maximum des avantages fiscaux. De ce fait, il est bien de faire appel à un professionnel qui connaît la loi fiscale pour avoir plus d’éclaircissements.

Calcul de l’assiette d’imposition

Le montant de l’impôt sur le revenu se calcule avec le revenu net imposable appelé l’assiette d’imposition. Cela se fait en trois grandes étapes. Dans un premier temps, vous divisez le revenu net imposable par le nombre de parts de quotient familial. Ensuite, vous allez appliquer le barème progressif de l’impôt sur le revenu applicable aux revenus de l’année concernée. Vous multipliez le résultat que vous allez obtenir par le nombre de parts du quotient familial pour avoir le montant d’impôt que vous allez payer. Il faut noter que le barème tient compte de votre situation personnelle (avoir des enfants ou célibataires). 

Finance