Comment arrêter de boire de l’alcool naturellement ?

La dépendance à l’alcool peut avoir des effets très dévastateurs sur la vie d’un individu ainsi que sur ses relations sociales. Conscient de ce risque, vous avez décidé d’arrêter de boire. Cependant, vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre. Vous trouverez dans cet article de nombreuses solutions naturelles pour résoudre ce problème.

Trouvez-vous des motivations ou des occupations pour arrêter de boire

Plusieurs choses peuvent vous motiver à prendre la décision de stopper la consommation d’alcool. Il peut notamment s’agir de l’argent. En effet, pour la majorité des anciens buveurs, la volonté de faire des économies et de réaliser des choses vraies plutôt que de remplir la panse d’alcool, a été une motivation assez suffisante à laquelle ils se sont accrochés pour quitter leurs dépendances.

Lire également : L’eau : Quel rôle tient-elle dans le quotidien ?

Si comme ces anciens dépendants, vous souhaitez quitter l’emprise de l’alcool, commencez par évaluer votre dépense quotidienne en Alcool depuis plusieurs années et imaginez un peu à quoi cet argent pourrait servir s’il n’avait pas été injecté dans l’alcool. Le but de cet exercice n’est pas de faire naître en vous du regret, mais plutôt de la détermination. Une détermination suffisante pour basculer votre envie d’atteindre la sobriété à un objectif principal à atteindre sur une période donnée.

Une autre motivation pour quitter l’emprise de l’alcool est la volonté de se préserver pour vivre longtemps. Pour cela, suivez des documentaires ou faites des recherches sur les actions nuisibles de l’alcool sur la vie des individus. Si cela n’est pas suffisant pour vous encourager à prendre la ferme décision d’arrêter de boire, pensez à vos proches et à ce qui pourrait leur arriverait si vous n’êtes plus présent pour eux. Et si au contraire, tous les membres de votre famille ou de votre entourage vous répugnent parce que vous ne vouliez pas arrêter de boire, faites également de cela une motivation assez suffisante.

A découvrir également : Opération de la hernie discale, tout ce qu’il faut savoir

Sachez que votre mental jouera un grand rôle dans votre émergence vers la sobriété.

Se trouver des occupations peut également aider à stopper la consommation d’alcool. Effectivement, lorsque vous êtes le plus souvent occupé par vos activités ou d’autres centres d’intérêt, vous vous rendrez compte que vous développez d’autres appétences et de surcroit que vous réduisez vos occasions de boire.

arrêter de boire de l'alcool naturellement 2

Supprimez vos anciennes habitudes

Buvez-vous de façon régulière ou irrégulière ? À quelle fréquence ? Et à quelles occasions ? Répondez honnêtement à ces trois questions et vous aurez une estimation de la quantité d’alcool que vous consommez. Le but de cet exercice sera de vous aider à vous fixer des limites et à noter votre évolution.

Imposez-vous des limites

Il n’est quasiment pas possible que vous stoppiez la prise d’Alcool du jour au lendemain. Sauf si cela devient une contrainte religieuse. Mais, lorsque vous n’êtes pas dans ce cadre, vous ne pourriez arrêter votre consommation d’alcool que de façon progressive.
Toutefois, vous devez faire aussi des efforts conséquents dès les débuts de votre régime pour espérer un résultat efficace et rapide. En réalité, lorsque vous réalisez une estimation de la quantité d’alcool que vous consommez sur une période donnée, prenez l’engagement de réduire au tiers, voire au quart, votre prochaine consommation sur la même période.

Écrivez vos progrès dans un registre ou dans un carnet

Cela peut paraître inutile, mais écrivez dans un registre ou dans un carnet, le moindre millilitre d’alcool qui tombe sur votre langue. Cela vous permettra de voir constamment où vous en êtes. À partir de ces notes que vous feriez, établissez d’autres objectifs. Au bout de quelque temps, cela vous paraîtra comme un jeu et votre tâche serait à ce moment considérablement moindre.

Éloignez-vous de vos amis qui ne vous encouragent pas à arrêter de boire

Si vous buviez avec un groupe d’ami, prenez vos distances de celui-ci. Sauf si vous avez tous décidé d’arrêter de boire. Ce qui peut d’ailleurs être très bénéfique pour vous parce qu’en groupe ce sera plus facile de quitter votre état de dépendance. Sinon il n’est ni nécessaire ni avisé de continuer à trainer avec des personnes avec qui vous n’avez

plus le même point de vue. Vous risquez de vous laisser convaincre d’abandonner votre idée d’arrêter de boire.

Santé