Peut-on rire du cancer ?

Le cancer, en plus d’avoir des conséquences des plus éprouvantes sur la santé physique de ceux qui ont la mauvaise fortune d’en être atteints, présente des effets tout aussi indésirables sur la santé mentale des malades.

Il n’est pas rare que certains patients commencent à présenter des troubles mentaux tels l’anxiété, la dépression ou encore certains troubles de l’adaptation.

A lire en complément : Vapoter sans nicotine est-il utile ?

L’humour, tout le monde n’est pas d’accord

Afin d’aider ces personnes à se débarrasser des effets notoires de la maladie, des effets auxquels il n’existe pas réellement de remède ou d’anti douleurs efficaces, des spécialistes de la santé mentale suggèrent que des solutions naturelles.  Le rire, par exemple, est un moyen de choix afin de délivrer le patient de ses pensées les plus lourdes et de lui faire gagner le sourire.

L’humour, il y a différents moyens d’étudier une question de pareille délicatesse. Naturellement, différentes opinions en résultent également. Certains sont favorables à l’idée et y voient par la même occasion un certain réconfort naturel. D’autres considèrent la suggestion non appropriée aux circonstances et refusent d’y adhérer et ce, peu importe les études qui tentent de prouver le contraire.

A découvrir également : Comment nettoyer la cigarette électronique ?

Pourquoi faut-il en rire ?

Le cancer ne doit pas toujours être évoqué de manière morose. Plusieurs artistes, des survivants surtout, ont su en rire et faire rire, à travers des chansons comme Shave it off de Marine de Nicola, des sketchs comme Mélanome mon ami de l’humoriste Stéphane Guillon ou le mémorable sketch de Dieudonné ou encore des bandes dessinées. Et ce, simplement dans le but de rendre le sujet moins crispé et plus enclin à la légèreté, un symbole d’espoir.

https://www.youtube.com/watch?v=vN–5B99MTo

Ainsi, le rire a, en effet, sa place au chevet du malade, car c’est un puissant déclencheur de bienfaits physiques et moraux, notamment sur le système nerveux, sanguin et respiratoire. Il augmente le rendement intellectuel et réduit les tendances à la nervosité et aux insomnies.

Certains médecins encouragent même les patients à entreprendre des « exercices du rire » réguliers. En effet, les muscles déclenchés par un rire « jaunes » sont les mêmes stimulés lors d’un bon fou rire bien authentique. Le corps ne fait pas de différence et déclenche autant d’hormones bienfaitrices. En déclenchant ses muscles rieurs, on s’entraîne à rire plus facilement et à mettre en marche notre moteur d’endorphines.

Alors vous voyez, le système immunitaire devient plus costaud, à force de rires, et peut grandement aider les personnes souffrant d’un cancer à renforcer leur résistance à la maladie. Peut-être bien que finalement, il faut rire du cancer ! Et vous, qu’en dites-vous ? Pourquoi ne pas continuer à débattre de ce sujet avec un cancérologue comme https://www.ubiclic.com/aix-en-provence/cancerologie/mouysset-jean-loup ?

Santé