Quand le coaching rejoint la médiation

La différence entre les deux métiers de coaching et de médiation a fait l’objet de plusieurs débats. En effet, il n’est pas rare qu’un coach se déclare aussi médiateur, allant même jusqu’à traiter quelques conflits. En France, ce phénomène est récurrent, mais il faut dire que les deux notions sont assez proches, car nous évoquons deux métiers ayant trait à l’accompagnement. Dès lors, la caractérisation des différences n’est pas très aisée pour tout le monde.

Le moment de réunion tripartite

S’il existe un moment où le coaching de médiation Marseille rejoint le métier de médiation, c’est sans doute le moment d’une réunion tripartite. Il s’agit d’une réunion qui existe lors d’un coaching dans la mesure où le coach est souvent en relation avec les deux clients. Dès lors, celui qui paie la prestation est différent de celui qui bénéficie de l’accompagnement.

Ce genre de pratique est très courant dans le cadre du coaching d’entreprise où le dirigeant ou le RH commande un coaching pour l’un de ses salariés. Il s’agit du cas le plus courant. C’est aussi le cas lorsqu’on se rend compte qu’un parent demande l’accompagnement de son enfant adolescent ou jeune adulte.

Dans le cadre d’une médiation, le coach est souvent obligé de composer avec des regards différents, des opinions différentes sur les raisons, la finalité ou encore le contenu de l’accompagnement.
Dès, le coaching flirte plus avec la médiation dans le cadre d’une réunion tripartite, car le coach aura pour but de faire réfléchir les deux parties en même temps afin d’aboutir à un résultat satisfaisant pour les deux parties.

L’impartialité : un élément important dans une réunion tripartite

Dans le cadre d’une réunion tripartite, l’impartialité d’un coach est très importante. On peut définir cette impartialité comme étant la distance entre le tiers accompagnateur et les parties qu’il accompagne. Il s’agit d’une notion d’éthique et de déontologie qui est incontournable en médiation et qui se trouve dans un code de déontologie. Toutefois, lorsqu’un tiers prescripteur s’invite dans une relation, l’affaire a tendance à se corser, car il faut mettre en place une certaine distance entre les différents protagonistes. Une position médiane du coaching de médiation Marseille qui va permettre de garantir l’absence de parti pris et d’intention du coach d’aller vers la solution du marketeur.

Dès lors, une entorse à ce principe d’impartialité viendrait entamer cette neutralité. C’est d’ailleurs ce qui se passe lorsqu’un coach n’a pas suffisamment de conscience pour s’apercevoir vraiment qu’il joue avec le prescripteur.

Actualité
Show Buttons
Hide Buttons