Voyager en Chine sous le signe de la détente et du bien-être

Les touristes qui veulent se détendre lors de leur séjour sur le continent asiatique pourront se rendre en Chine. Durant leurs vacances dans l’empire du Milieu, les globe-trotters auront l’occasion de pratiquer plusieurs rituels bien-être avec leurs proches, qu’ils voyagent en famille ou en amoureux. Parmi les choses qu’ils pourront faire lors de leur séjour en Chine, il y a, entre autres, le massage traditionnel chinois aussi connu sous l’appellation local de « Tui Na ». Il constitue sans doute l’élément vital de la médecine chinoise. En effet, il vise à stimuler les différentes parties du corps par le biais de l’acupuncture afin d’évacuer le stress et d’équilibrer l’énergie qui circule dans le corps. Cette méthode aide aussi dans la stimulation du système immunitaire et permet un bon afflux sanguin.

Par ailleurs, il convient de noter que le massage chinois ne nécessite pas l’utilisation d’huile. Côté, nourriture, il est possible de voyager en Chine sans se ruiner. Pour ne pas trop dépenser, il est conseillé de limiter autant que possible le temps passé dans les grandes villes. Le coût de la vie y est relativement cher. De préférence, il vaut mieux séjourner à Pékin ou à Shanghaï environ 3 jours, histoire d’explorer les sites incontournables locaux. Le reste de l’expédition, les excursionnistes sont invités à visiter les régions à l’abri du tourisme de masse. Dans ces localités, la nourriture, les hébergements et les moyens de transport sont souvent abordables. De plus, en s’y rendant, les amateurs de cultures étrangères auront l’occasion de voir la beauté de la Chine sous un autre angle.

Pratiquer le qi gong dans son pays d’origine, un des moments forts du séjour

Durant leurs séjours en Chine, les voyageurs ont la possibilité de s’adonner à d’autres rituels de détente. Ils peuvent notamment s’initier au qi gong. Cette gymnastique traditionnelle chinoise a pour but d’appréhender et de maîtriser l’énergie vitale en soi grâce à des exercices de respiration, de concentration ainsi que la pratique de mouvements lents. Cet art ancestral se fait généralement en groupe et est supervisé par un professeur qualifié. Il est reconnu dans toutes les régions de Chine que ce soit dans les grandes villes ou dans les villages isolés dans les campagnes.  Parmi ces endroits, il y a le géoparc de Zhangye Danxia, situé dans la région de Gansu. Ce qui rend cette aire protégée spéciale, ce sont ses formations géologiques hautes en couleur.

En outre, si les bourlingueurs visitent des métropoles, ils auront sûrement l’occasion de se joindre à des séances de qi gong dans des endroits tels que des jardins ou des parcs. Il faut savoir que le fait de pratiquer cette gymnastique permet le renforcement de l’organisme, le contrôle de la pensée, le renouvellement de l’énergie et surtout, l’amélioration de la santé. De ce fait, en y allant, pendant des voyages Chine, les touristes ne pourront pas déguster des plats à base de porc. Toutefois, ils auront l’occasion de savourer de somptueuses spécialités faites à partir de viande d’agneau. Ces recettes contiennent de nombreuses épices telles que le cumin et le piment. Pour apaiser les papilles des plus douillets, ceux-ci sont invités à accompagner leur repas piquant de galettes de riz ou de nouilles. Outre goûter aux délices de la Chine, les touristes peuvent visiter les sites insolites de la contrée pour se dépayser.

Pourquoi faire du tai-chi-chuan avant de quitter le territoire chinois ?

Séjourner en Chine aura été une occasion pour les globe-trotters de découvrir le massage traditionnel chinois et le qi gong. Avant de quitter l’empire du Milieu, ils sont invités à s’initier au tai-chi-chuan. Il s’agit d’un art martial dit « interne » qui permet à son pratiquant de se procurer un bien-être au niveau mental et physique. Le tai-chi-chuan aide, entre autres, à relâcher les muscles et les articulations grâce à des exercices d’assouplissement. Il permet également de travailler l’endurance et d’améliorer significativement la longévité d’un individu. Il convient de noter que cet art martial est entré dans le quotidien des Chinois. Si les routards se rendent, par exemple, dans le temple du ciel de Beijing, ils trouveront des gens qui pratiquent le tai-chi-chuan. En outre, cet art martial peut se pratiquer en duo (tuishou).

Mis à part cela, les globe-trotters amateurs de sensations fortes sont invités à traverser la passerelle en verre, au-dessus de la forêt de pierre de Jingdong. En marchant sur cette construction quasi transparente, pendant un voyage en Chine, les excursionnistes ressentiront de nombreuses émotions. D’abord, il y aura l’hésitation, puis la peur et enfin l’émerveillement, une véritable expérience inédite. Pour ceux qui préfèrent entreprendre une expédition moins intense, ils aimeront certainement aller au sud de la Chine pour voir les maisons circulaires des Hakkas, des chefs-d’œuvre architecturaux. Aussi appelés « tulou », ces édifices sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Voyage