Dominique Strauss-Kahn dit DSK est un économiste et homme politique français, né à Neuilly-sur-Seine le 25 avril 1949. Il est le président de la commission des finances de l’Assemblée nationale de 1988 à 1991 puis ministre de l’Industrie et du Commerce extérieur de 1991 à 1993 dans les gouvernements de Pierre Bérégovoy et d’Édith Cresson. Son effondrement est inévitable à la suite d’une procédure judiciaire à son encontre pour un acte sexuel commis avec surprise et violence sur Nafissatou Diallo le 14 mai 2011.

Les projets de Dominique Strauss-Kahn

On connait ce célèbre premier ministre de l’économie, de l’industrie et des finances par ses actions qui se sont tournées vers la progression de 10 % du PIB, de juin 1997 à décembre 1999 et la création d’emplois. Ce regain de croissance est réalisé grâce à la mise en œuvre des priorités qui sont les suivantes.

A lire en complément : Comment faire bonne impression pendant un entretien ?

Au niveau européen

Dominique Strauss-Kahn a fait de l’euro un succès et a doté le vieux continent d’un outil de coordination des politiques économiques. Dominique Strauss-Kahn a obtenu le principe d’un « conseil de l’euro » au Conseil européen d’Amsterdam. Cette importante institution pour la coordination des politiques économiques des pays de la zone euro est connue pour son vocable d’euro-X au cours du Conseil européen de Luxembourg en décembre 1997. Depuis mai 1998, euro-X est devenu « euro-11 » puis « euro groupe » à compter d’aujourd’hui.

Sur le plan intérieur

DSK a préparé le passage de la France à l’euro qui est devenu la monnaie nationale de ce pays le 1er janvier 1999. Il a promu l’innovation notamment dans le domaine des NTIC, et tout cela, en encourageant les investissements de capitaux dans ces secteurs.

Lire également : Un site d’information généraliste pour améliorer son quotidien

Dominique Strauss-Kahn est le ministre qui a pu réorganiser le secteur bancaire et sauvé le Crédit Lyon Bank, avec la mise en œuvre de son plan qui est approuvé par la Commission européenne. En plus de la résolution du problème lié à ce dossier délicat, il entretenait également la restructuration globale au niveau de ce secteur.

On peut énumérer la formation du Groupe BNP Paribas, la réforme des caisses d’épargne et la cession de la Société marseillaise de crédit et du CIC…

Outre le secteur bancaire, la loi sur la sécurité financière et l’épargne (loi du 25 juin 1999) a pour but d’assurer le développement des produits hypothécaires en France. Elle vise aussi à garantir la meilleure protection des épargnants. Dominique Strauss-Kahn est l’un des principaux acteurs de la création du groupe EADS (groupe aéronautique européen). De plus, il déploie les moyens nécessaires pour l’ouverture du capital de France Télécom et d’Air France.

La chute de Dominique Strauss-Kahn

En tenant compte de la gravité des actes cités en haut, la juridiction de l’État de New York mettait en détention Dominique Strauss-Kahn. Son arrestation avait entrainé sa démission au poste de Directeur général du Fonds Monétaire International. Il ne jouissait pas, par conséquent, du droit de se présenter à l’élection primaire pour la désignation du candidat commun du Parti radical gauche et du Parti socialiste à l’élection présidentielle française de 2012.

News
Show Buttons
Hide Buttons