Médecine douce : des thérapies et des traitements naturels

Les médecines douces, une alternative à la médecine moderne traditionnelle

La médecine alternative se distingue de la médecine actuelle en privilégiant des thérapies dites « douces ». Celles-ci peuvent reposer sur les propriétés curatives des plantes (comme la phytothérapie) ou encore sur des techniques de développement personnel (comme la sophrologie). médecine alternativeLa médecine alternative comprend également des thérapies énergétiques, particulièrement développées en Asie, comme l’acupuncture ou encore le shiatsu. Ces médecines douces, nombreuses, peuvent contribuer à guérir des maux variés, du simple rhume aux stades les plus avancés de cancers. Bien qu’efficaces, à condition d’être correctement ciblés, ces traitements alternatifs ne suffisent pas, dans la plupart des cas, à entraîner une guérison complète. Ils sont donc le plus souvent associés à d’autres traitements, de nature médicamenteuse par exemple, afin de compléter l’action de ces derniers. Outre leurs propriétés curatives, les différentes formes de médecine douce peuvent remplir un rôle préventif, en contribuant à améliorer l’hygiène de vie et le bien-être, physique comme mental.

Les médecines traditionnelles : des traitements alternatifs et complémentaires

Si certains traitements alternatifs n’ont été découverts et mis au point que très récemment, certaines formes de médecine douce existent depuis plusieurs milliers d’années. C’est notamment le cas de la médecine chinoise, qui s’appuie sur 5 pratiques nécessaires à un fonctionnement harmonieux des organes. Ces pratiques comprennent l’art de l’acupuncture, des principes diététiques, des techniques de massage, une pharmacopée complète et des exercices énergétiques. A l’instar de la médecine chinoise, l’Ayurveda (ou médecine ayurvédique) est une médecine traditionnelle d’origine indienne qui s’attache plus à l’état émotionnel et physique du patient qu’aux symptômes de sa maladie (comme le ferait la médecine moderne occidentale). La médecine ayurvédique propose elle aussi une approche complète, mêlant des exercices de méditation et de respiration, des positions de yoga et même du chant. Si ces approches traditionnelles peuvent différer en termes de traitements, elles ne sont pas incompatibles et peuvent s’intégrer à un programme personnalisé, dans une logique de complémentarité. Les traitements issus des différents types de médecine douce peuvent donc prendre des formes diverses, et contribuer à guérir un mal spécifique comme à améliorer l’état de santé de façon plus générale.

Lire également : Arrêter de fumer : la prise de poids est-elle (vraiment) inévitable ?

Santé