Quand l’aiguille d’acupuncture atteint le poumon

Les médecines complémentaires sont aujourd’hui très prisées un peu partout en France. Cependant, outre le fait que cette médecine traditionnelle complémentaire soit efficace pour traiter certains maux, il faut dire qu’il n’est pas rare qu’il y’ait certains soucis, notamment liés à l’utilisation de l’aiguille d’acupuncture. Selon le journal de l’association médicale danoise, un adolescent de 16 ans, nageur de compétition, a reçu une séance d’acupuncture qui a mal tourné.

Le diagnostic est sans appel

À la fin de la séance qui, apparemment, s’est bien passée, il a ressenti une vive douleur au niveau de la poitrine gauche. Sur le chemin du retour, il a alerté des passants qui l’ont conduit à l’hôpital. Le diagnostic qui a été effectué est sans appel : une pneumothorax bilatérale. En effet, de l’air s’est introduit dans la plèvre entourant le poumon. Le diagnostic a déterminé que l’aiguille a été trop profondément introduite par l’acupuncteur et qu’elle a pu atteindre cette zone. D’ailleurs, une fois que l’air atteint cette partie, le poumon s’étant décollé de la paroi thoracique pour se rétracter sur lui-même. Une situation suffisamment grave, car beaucoup de personnes sont mortes de ces complications, car elles entrainent une forte gêne respiratoire.

Un traitement d’urgence

Ce genre de situation peut entrainer la mort si la personne n’est pas prise en charge rapidement. Pour intervenir, le médecin retire l’air de la cavité pleurale afin que le poumon vienne se plaquer sur la paroi thoracique. C’est ce qui permet de ramener les capacités respiratoires du patient. Ce type de complications peuvent parfois nécessiter l’intervention d’un chirurgien à travers l’utilisation d’un drain relié à un dispositif d’aspiration. Dès lors, le patient est surveillé par des radiographies du thorax jusqu’à ce que le poumon redevienne normal. Pour cet adolescent de 16 ans, les examens réalisés quelques jours plus tard sur son poumon ont montré que le poumon s’était complètement résorbé.

Un incident signalé aux autorités

Après cet incident, les médecins l’ont signalé aux autorités danoises. En effet, le jeune homme était en parfaite santé et ne présentait pas de signes particuliers pouvant entrainer une pneumothorax. Une enquête a permis de comprendre que ce phénomène n’est pas inédit et que plus de 33 cas de pneumothorax ont pu survenir depuis 1999, dont 4 ont été mortels. En France, une femme de 25 ans avait été victime de ce type de complications au cours d’une séance d’acupuncture. Ce qui montre alors qu’il ne s’agit pas d’une activité sans risques.

Santé
Show Buttons
Hide Buttons