Le harcèlement entre les hommes dans le monde du travail

Qu’est que le harcèlement ?

La victime comme le législateur a bien du mal a définir où commence et où s’arrête le harcèlement. Il faut néanmoins savoir que toute personne harcelée est protégée par la loi. Cet encadrement légal doit constituer un réconfort pour la victime de harcèlement qui est le plus souvent démunie face à son harceleur. On considère qu’un harcèlement est avéré lorsqu’il y a répétition des agissements désobligeants. Dans le monde du travail le harcèlement porte atteinte à la dignité de la personne, il dégrade les conditions de travail, compromet l’avenir professionnel de la victime et peut aller jusqu’à altérer sa santé physique ou mentale. La parole se libère actuellement sur ce sujet qui est trop longtemps resté dans l’oubli, les victimes ayant souvent perdu leurs moyens ou étant envahies par la honte de révéler ce à quoi elles sont exposées. Dans le cadre du travail le fait de dévoiler un harcèlement peut avoir des enjeux majeurs d’autant plus importants si le harceleur est un supérieur hiérarchique.

Comment se manifeste le harcèlement ?

Même si les hommes peuvent aussi être victimes de harcèlement sur le lieu du travail, il s’agit le plus souvent d’une lutte de pouvoir entre collègues ou entre supérieurs et inférieurs hiérarchiques, soit le harceleur brigue la place de l’autre, soit il s’agit d’un pervers qui s’amuse aux dépends d’un plus faible. Dans ces cas, le harcèlement peut être plus facilement identifié à défaut d’être solutionné. Entre hommes et femmes les tenants et les aboutissants sont plus délicats à mettre en lumière. Il y a d’abord la tradition française de simple grivoiserie qui peut dégénérer en situation problématique quand elle n’a pas de frein ou quand la personne qui la subit n’arrive pas à y mettre un terme si elle s’en trouve gênée. Des blagues douteuses régulièrement assénées ou des remarques sur le physique d’une femme, même si elles se veulent des compliments, peuvent déstabiliser complètement une personne qui n’y est pas sensible ou qui ne désire simplement pas en faire l’objet. Là où l’une prendra à la légère telle remarque, une autre s’en trouvera blessée si elle se sent mise au rang d’objet. Dans tous les cas, il s’agit fondamentalement d’un manque de respect que personne n’a à devoir subir pendant son travail.

Peut-on se défendre contre le harcèlement ?

Ce phénomène de harcèlement est pris très au sérieux par les pouvoirs publics étant donnés les conséquences potentielles sur l’équilibre des citoyens. Au sein de l’entreprise les représentants du personnel, les comités d’hygiène et de sécurité, s’ils sont présents, peuvent être saisis pour mettre fin aux agissements du harceleur. Le médecin du travail ou l’inspection du travail sont d’autres recours possibles. La personne harcelée peut également demander une médiation où le médiateur sera nommé d’un commun accord entre les deux parties. Lorsque l’employeur n’est pas lui-même concerné, et souvent peu au courant d’un harcèlement qui se garde bien de se faire en présence de plusieurs personnes, l’intervention d’un avocat spécialisé en droit du travail peut facilement désamorcer une situation conflictuelle avec un rappel à l’ordre du harceleur. Si celui-ci se sent menacé de poursuites judiciaires, par david masson avocat par exemple, qu’il se voit signifier quels risques il encoure, il aura certainement tendance à cesser ses agissements et se méfiera davantage à l’avenir si l’idée lui prenait de s’attaquer à une autre personne dans l’entreprise.

Le suivi en cas de harcèlement

Le harceleur est le plus souvent un pervers qui a besoin de montrer qu’il détient un certain pouvoir sur les autres. Celui qui a été freiné par un rappel à l’ordre ne s’arrêtera sûrement pas en chemin. Si le harcèlement est inscrit dans sa personnalité, il revêtira d’autres formes. De harcèlement sexuel au départ, il se transformera en harcèlement moral par la suite. En ridiculisant régulièrement la personne qui se sera défendue et aura eu le courage de le dénoncer, il mettra tout en œuvre pour démontrer soit l’incompétence professionnelle soit le manque d’humour de la victime, qu’il présentera comme une tare. Celle-ci se retrouvera alors dans la même situation d’infériorité qui lui sera autant préjudiciable. C’est pourquoi avoir à ses côtés un avocat spécialisé en droit du travail est une garantie pour la victime qui pourra se faire entendre tout en n’intervenant pas directement. Ce professionnel du Droit représente un rempart derrière lequel se reconstruire en parfaite connaissance de ses droits à la dignité. Savoir qu’il peut intervenir efficacement à tout moment est un réconfort et en même temps il vous préserve de vos propres dérives éventuelles si vous êtes subjuguée par vos émotions. On ne peut pas nier qu’une personne qui a souffert de harcèlement risque de voir le mal partout par la suite après avoir un peu perdu de son objectivité. L’avocat sera celui qui sera en mesure de remettre les choses en place jusqu’à ce que la victime soit débarrassée de ces sentiments négatifs qui risquent d’entraver une nouvelle fois son évolution professionnelle.

Pratique