Conseils d’entretien d’une piscine intex

Une piscine tubulaire est comme toutes les piscines hors-sol, un bassin artificiel démontable ou non et qui nécessite un entretien régulier afin d’offrir une eau propre à la baignade. Son dispositif de filtrage est moins efficace que celui d’une vraie piscine, donc il faut s’habituer à faire quelques gestes simples au quotidien pour son entretien. En quoi consiste l’entretien de votre piscine autoportante ?

Quelques précautions utiles à prendre

Pour remplir votre piscine tubulaire avec une eau salubre, privilégiez l’eau du réseau de distribution de la commune et non de l’eau issue d’un puits. Vous éviterez ainsi les problèmes de coloration du bassin qui peut se produire à toutes les piscines intex mises en service.

Le principal ennemi des piscines hors-sol est les bactéries, les algues et les champignons qui ont tendance à assombrir la clarté de la surface. Les eaux d’un puits prendront donc un temps plus important avant d’être assainies complètement, ce qui pourra occasionner des dépenses supplémentaires en produits et désinfectants.

Des traitements anti bactéries et anti algues

Pour pallier l’apparition et la prolifération des bactéries et des champignons, il n’y a que l’usage de produits chimiques. Pour ne pas faire de la publicité pour tel ou tel produit, nous dirons que les piscines intex ont besoin de :

  • Chlore

Son emploi consiste à déposer dans le skimmer des pastilles de chlore qui vont absorber et détruire rapidement les microorganismes responsables de l’impureté des eaux, surtout après une longue période d’inactivité (après un hivernage par exemple).

  • Le brome

Ce produit est un désinfectant contre les algues et les moisissures, il est aussi un puissant oxydant efficace même pour des variations de température de l’eau.

  • L’oxygène actif

C’est un produit bio qui présente l’avantage de ne pas produire d’irritation de la peau, des yeux ou une décoloration des cheveux.

Bons à savoir

Avant n’importe quel traitement de l’eau de votre piscine autoportante, vérifier le taux de chlore et son pH à l’aide de bandelettes ou de réactifs liquides. L’eau d’une piscine doit avoir un taux de chlore entre 1 et 2 mg/l et un pH entre 7,2 et 7,4. Si ces taux sont normaux, vous pouvez aussi frotter les parois avec un balai ou une brosse, et avec une épuisette pensez à retirer les feuilles mortes ou les insectes à la surface ou au fond du bassin.

Au moins une fois par mois, vous devez nettoyer le filtre pour qu’il soit toujours opérationnel et vous pouvez le changer s’il est en piteux état.